Sarah Wendt & Pascal Dufaux

the work of the dancer: a short-term archival device

Confederation Centre of the Arts, Studio One

Jeudi, le 21 septembre, 2017 - 20h00-00h00

À PROPOS DU PROJET

« Je suis une danseuse. Quand j’ai suivi ma formation, on m’a enseigné à être malléable, souple, disponible et forte, et à apprendre les mouvements des autres le plus rapidement possible. En somme, j’ai été entraînée pour être une ouvrière. »

Dans cet essai performatif, les artistes et collaborateurs Sarah Wendt et Pascal Dufaux explorent l’usage de la chorégraphie comme sculpture et le mouvement comme matériau. Ils tiennent compte de la valeur de l’énergie humaine quant au coût des matériaux, aux enjeux du travail, à l’héritage artistique et au principe de paternité artistique.  

Sur une petite scène, une caméra en circuit fermé filme la projection de son propre signal vidéo, avec un décalage de 15 secondes. Une conférence et une chorégraphie se déroulent entre la caméra et la projection, produisant un écho visuel pendant le lecteur et leurs mouvements projetés sont perçus avec ces couches de retard qui se multiplient, dans un fondu vidéo en régression. La vidéo ainsi créée en direct produit une accumulation de matériau chorégraphique et visuel archivée et, ainsi, agit comme un dispositif d’archivage à court terme qui peut être rejoué dans l’espace en l’absence de l’artiste.