Meagan Musseau, Joanna Barker, Lindsay Dobbin

SHED TALKS: An Introduction to the Landless Band

Présenté par Eastern Edge

Animatrice: Shannon Webb-Campbell

Panélistes: Meagan Musseau, Lindsay Dobbin, Joanna Barker

Samedi, le 23 septembre, 2017 - 13h00-16h00

Joanna Barker. Photo: Shannon Webb-Campbell.

Joanna Barker. Photo: Shannon Webb-Campbell.

À PROPOS DU PROJET

En tant qu’artistes autochtones et autochtones-colons travaillant ensemble dans le Canada atlantique, nous avons des rapports avec nos territoires ancestraux, mais nous ne sommes pas nécessairement confinés à un seul lieu puisque nous nous inspirons des terres, des cours d’eau et des systèmes de connaissances traditionnels de l’Île de la Tortue.

En travaillant dans cette ère particulière, que signifie-t-il d’être un artiste autochtone contemporain et comment est-ce que le Canada atlantique informe-t-il nos pratiques multidisciplinaires?  Ce groupe, qui met l’accent sur les nouveaux modes d’expression créatives d’artistes multidisciplinaires, de musiciens, de poètes et d’artistes de performance autochtones établis à Terre-Neuve, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, a pour objectif de créer une voie d’accès inclusive vers le processus de révision, de narration et de ré-narration des histoires personnels et collectifs tout en évoluant dans le milieu de l’art.

 
Gauche à droite: Meagan Musseau, Joanna Barker, Shannon Webb-Campbell, Lindsay Dobbin. Photo: Shannon Webb-Campbell.

Gauche à droite: Meagan Musseau, Joanna Barker, Shannon Webb-Campbell, Lindsay Dobbin. Photo: Shannon Webb-Campbell.

Meagan Musseau. Photo: Will Baker.

Meagan Musseau. Photo: Will Baker.

Photo: Will Baker

Photo: Will Baker

Meagan Musseau. Photo: Shannon Webb-Campbell.

Meagan Musseau. Photo: Shannon Webb-Campbell.

ARTICLES

Joanna Barker, “Indigenous Enough?Eastern Edge, October 31, 2017.

Shannon Webb-Campbell, “Holding Ourselves Together Around the Shorelines,” Flotilla, 2019.

À PROPOS DES ARTISTES

Joanna Barker

Joanna Barker

JOANNA BARKER est conférencière pour les SHED Talks présentés par la galerie Eastern Edge. Barker est une auteure-compositrice-interprète et musicienne de Grand Falls-Windsor, Terre-Neuve, qui fait partie de la Première Nation mi’kmaq Qalipu. Son February a été en nomination pour deux prix Music NL et a été finaliste pour l’Atlantis Music Prize. Établie à St John’s, Joanna est la directrice de la programmation chez Girls Rock NL et co-directrice de St. John’s Women in Music (SWIM). Depuis trois ans, Joanna travaille comme assistante de recherche de Jocelyn Thorpe, Ph. D. (Université du Manitoba) à un projet d’histoire orale sur les perspectives des Mi’kmaqs de Terre-Neuve sur le passé.

Lindsay Dobbin

Lindsay Dobbin

LINDSAY DOBBIN est conférencière pour les SHED Talks présentés par la galerie Eastern Edge. D’origine mixte autochtone (mohawk) et coloniale (acadienne et irlandaise), Dobbin est une artiste visuelle, musicienne, conservatrice et éducatrice établie sur la baie de Fundy au Canada. Née dans la vallée de la rivière Kennebecasis au Nouveau-Brunswick à laquelle elle dit appartenir, Dobbin a vécu un peu partout dans les Maritimes et au Yukon. Ses origines autochtones mixtes la poussent à incarner ce que signifie le respect des connaissances autochtones et à s’engager dans des processus d’introspection sur la décolonisation et la réconciliation. La pratique de Dobbin qui réagit au lieu inclut les arts médiatiques, la performance, la sculpture, l’installation, les pratiques sociales et l’écriture. Elle est influencée et investie par l’épistémologie et les pratiques culturelles autochtones comme les percussions. En mettant l’écoute, la collaboration et l’improvisation au cœur du processus créatif, la pratique de Dobbin explore les rapports entre l’environnement et le corps, et implique une intimité sensorielle avec le territoire vivant.

Meagan Musseau

Meagan Musseau

Conférencière des SHED Talks présentés par la galerie Eastern Edge, MEAGAN MUSSEAU est une jeune artiste visuelle interdisciplinaire d’origine mi’kmaq, française et irlandaise de baie des Îles (Terre-Neuve-et-Labrador, Elamstukwek, Ktaqamkuk, territoire traditionnel Mi’kma’ki). En ayant recours aux techniques artistiques traditionnelles et modernes, comme le travail de la perle et les pratiques basées sur l’artisanat, le dessin, la peinture et la gravure, le son et la vidéo, l’installation et l’action propre au lieu, Musseau explore les notions d’identité, de mémoire, de langage, ainsi que les relations entre le territoire, le corps et le récit. Son processus ‒ utilisé comme moyen de centrer sa pratique artistique sur les notions de réclamation et d’autodétermination ‒ est orienté sur la recherche et ancré dans les méthodologies et les systèmes de connaissance autochtones. Titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts (arts visuels) du campus Grenfell de l’Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador, Musseau est membre du programme d’artistes autochtones émergents et du Indigenous Artist Collective sur le territoire Lekwungen (île de Vancouver, Colombie-Britannique). Musseau a reçu en 2016 l’Aboriginal Art Development Award du First Peoples’ Cultural Council et, l’année suivante, une subvention de projet Inter-arts du Conseil des arts du Canada.

Shannon Webb-Campbell. Photo: Dayna Danger

Shannon Webb-Campbell. Photo: Dayna Danger

SHANNON WEBB-CAMPBELL est modératrice pour les SHED Talks présentés par la galerie Eastern Edge. Webb-Campbell est une poète, auteure et critique d’origine mixte autochtone (mi’kmaq) et coloniale. Elle a écrit les ouvrages Still No Word (Breakwater, 2015) et Who Took My Sister? (Book*hug, 2018). Elle a été critique résidente pour Femmes canadiennes dans les arts littéraires en 2014 et fait partie de son conseil d’administration. Elle est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts (création littéraire) de l’Université de la Colombie-Britannique et d’un baccalauréat de l’Université Dalhousie. Elle travaille en vue d’obtenir une maîtrise en littérature anglaise de l’Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador. Sa pièce de théâtre The Landless Band sera présentée au LSPU Hall à St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) au printemps 2018. Membre de la Première Nation mi’kmaq Qalipu, elle habite présentement à Montréal.